06 37 26 68 43

06 37 26 68 43

Baptême : l’intérêt de l’enfant prime !

Posté le : 12/10/2015

Un père assigne en justice son ancienne compagne afin d’obtenir l’autorisation de faire baptiser leurs 2 enfants. Devant le refus des juges, il invoque le respect de sa liberté de conscience et de religion. En vain. Après avoir relevé que, d’une part, les mineurs, âgés de 6 et 7 ans, ne souhaitaient pas être baptisés car ils ne comprenaient pas le sens de cette démarche et que, d’autre part, ils ne désiraient pas revoir leur père en raison de son comportement violent, c’est à bon droit, pour la Cour de cassation, qu'en l'état du refus de la mère, la demande du père, qui n'était pas guidée par l'intérêt supérieur des enfants, devait être rejetée.